La manucure à la mode chez les femmes

by:

Bien qu’à chaque saison de nouvelles tendances vestimentaires sont découvertes ou innovées, les standards beautés évoluent et maintenant se tournent vers la beauté du membre qu’est la main. Les femmes pour se faire belle n’hésite pas à recourir à la manucure dans les centres de beauté. Découvrons comment le faire ici.

La manucure faite maison 

Pour faire la manucure chez vous et par vous même, vous aurez besoin de plusieurs outils. Sur https://www.manicure.ma/, vous pouvez trouver ceux dont vous avez besoin pour de meilleurs résultats. Pour commencer, vous devez nettoyer vos ongles grâce à une lime en verre ou en carton. Vous allez plonger vos mains dans l’eau savonneuse pour ramollir vos envies et cuticules. 

Ensuite séchez lez et repoussez vers le haut les cuticules. Vous pouvez le faire avec le repousse-cuticule ou pied de biche. Enlevez les envies à l’aide de la pince à envies. Faites un gommage sur les mains. Patientez quelques minutes et rincez-les. Nourrissez vos cuticules à l’aide d’huile végétale. Nettoyez l’excédent d’huile s’il y en a. 

Nettoyez ensuite vos ongles et blanchissez-les à l’aide d’une tige et d’un peu de coton à la pointe que vous tremperez dans de l’eau oxygéné pour se faire. Polissez-les. Vous pouvez appliquer des crèmes pour protéger vos ongles. Vous pouvez recourir au nail art qui consiste faire des dessins sur les ongles ou à la pose de faux ongles pour les allonger.

Les risques de la manucure

La manucure comme vue, n’a rien de compliqué. Mais cela comporte des risques à cause des différents produits utilisés comme le vernis ou les gels pour la pose de faux ongles. Cela peut entrainer par exemple l’inflammation de la peau, ou des allergies et bien d’autres maladies. Aussi, le procédé mal fait peut entrainer l’usure de vos ongles. Cela peut vous être fatale et irréversible.

La manucure bien que beaucoup de femmes aiment le faire, doit être bien faite.  Le temps de renouvellement doit être assez long pour conserver ses ongles en bonne santé. 

Comments are closed.